46 façons de mourir / -5

Back

-5 La randonnée

Cette nouvelle a été retenue par la revue Brèves Littéraires. Pour cette raison, seul un extrait du texte est présenté ici. L’intégralité… est accessible dans la revue (abonnement accessible sur le site).

Il entre dans le bois, écartant de ses mains gantées de cuir épais les buissons qui obstruent le passage. Content d’avoir pensé à se munir de gros gants de jardinage, qui lui permettent de saisir à pleines mains ronces et orties. Sa progression est lente mais régulière. Peu lui importe le temps nécessaire pour traverser ce hallier, l’essentiel est d’arriver de l’autre côté. Le souffle de sa respiration et le craquement des branches qui se brisent sont les seuls bruits qui accompagnent sa progression. Inévitablement, tandis qu’il avance courbé sous les branchages emmêlés, il repense à sa fille. Aux promenades en forêt qui les réunissaient. Les premières, quand elle était encore trop petite pour marcher autrement qu’en terrain ouvert et plat, et qu’il la transportait, riant et babillant, dans un harnais fixé sur son dos. Et puis plus tard, quand elle se prenait – presque – pour une adulte et voulait à tout prix effectuer le parcours sans aide. Toutes ces fois où il a appris à ménager son orgueil tout en lui venant en aide avant qu’elle n’épuise ses forces de pré-adolescente. Il se souvient des bivouacs et des soirées entamées par le rituel de soin des écorchures. Il se souvient de toutes ces randonnées qui auraient pu avoir lieu, mais ne seront jamais. Il soupire.

Back